Martial Bild, Directeur général TVLibertés

Lancée il y a six ans, TVLibertés (TVL) a relevé un défi jugé impossible : créer une chaîne de télévision libre exclusivement dédiée à la réinformation : journaux, émissions, chroniques, TVL a tout d’une grande chaine. Martial Bild en est le Directeur général et l’un des présentateurs phares.

CERCLE POL VANDROMME

Quel regard portez-vous sur la gestion de cette crise par le Président et le Gouvernement français ?

MARTIAL BILD

Une gestion pour le moins erratique. Une incapacité à avoir des informations vérifiées sur la situation en Chine. Une incapacité à anticiper la crise sanitaire. Une impréparation confinant, si j’ose dire, à l’amateurisme le plus total. Une volonté de mentir pour cacher la vérité aux Français : pas de masque, pas de test, pas suffisamment de lits de réanimation. Un abandon criminel des personnes âgées dans les EPHAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Des dysfonctionnements dans les chaînes de décision et des errements idéologiques comme le refus de fermer temporairement les frontières. Cela fait beaucoup ! Beaucoup trop !

CERCLE POL VANDROMME

En Belgique le confinement a été assez peu surveillé et le déconfinement est beaucoup plus rapide qu’en France où la population semble être beaucoup plus contrôlée. Confinement et libertés, quel est votre sentiment ?

MARTIAL BILD

Dès lors que la France n’avait pas (ou plus) de stocks de masques et n’avait pas la possibilité de faire des tests sur la population, le confinement était inéluctable, au risque de provoquer un tsunami économique et social tout aussi mortel. Les restrictions des libertés ont été acceptées car considérées comme nécessaires et ponctuelles. On peut légitimement s’inquiéter de la mise en place d’une société de surveillance dans un pays qui, par ailleurs, ne cesse de légiférer pour supprimer les libertés notamment d’expression et d’opinion. Le fichage, les interdictions de déplacement à la Orwell dans 1984, le puçage ou encore la censure gouvernementale sur les réseaux sociaux… Tout cela ne fait pas encore de la France une tyrannie mais n’en fait plus une démocratie !

Comme j’aime à le répéter : En France, on n’avait pas de masques mais on a des baillons ! 

CERCLE POL VANDROMME

Pouvez-vous nous donner quelques faits marquants de cette période dans l’actualité française et qui auraient été négligés ou minimisés par les médias de grand chemin?

MARTIAL BILD

Le refus de réfléchir à l’origine de la propagation de la pandémie : laboratoire ou pangolin ? La propension à se moquer de la gestion de la crise dans les autres pays pour cacher celle, calamiteuse, de Macron et ses ministres. La capacité à valider le slogan « pas besoin de masque pour se protéger » et cela contre toute évidence. Un grand quotidien soutenait que le masque chirurgical avait 20% d’efficacité. Un mois plus tard, le même journal, avec la même infographie, indiquait que le masque chirurgical avait une capacité de protection de 95%. En réalité, les médias de masse n’ont eu de cesse d’accompagner la propagande gouvernementale. Emmanuel Macron avait prévenu que la France était en guerre. En temps de guerre, la communication se transforme en propagande de guerre. La médiacratie a obtempéré sans résistance.

CERCLE POL VANDROMME

Selon vous à quoi va ressembler la France « déconfinée » ?

MARTIAL BILD

Je ne suis pas devin mais il convient de remarquer que les contestataires qui manifestaient depuis des mois dans la rue sans être entendus – je pense particulièrement aux Gilets jaunes ou aux aides-soignants – sont ceux qui ont fait tourner le pays pendant le confinement. Ces Français vont donc exiger d’être vraiment respectés dans leur travail et leur dignité. Et ils auront raison de le faire. La révolte sociale est donc inéluctable.

On peut penser que l’on ne refera pas aux Français le coup de la mondialisation heureuse et des joies de l’ultra-libéralisme. Mais il faut que les forces qui peuvent proposer une véritable alternative travaillent, proposent, fassent preuve d’imagination, de crédibilité et aussi fassent rêver. C’est à ce prix que l’on se débarrassera d’Emmanuel Macron, de ses pompes et de ses œuvres.

CERCLE POL VANDROMME

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées pour maintenir l’activité de TVL pendant cette période de confinement ?

MARTIAL BILD

TVLibertés a tout d’abord mis en place de nombreuses plages spéciales pour informer le plus grand nombre de la réalité du drame sanitaire qui a submergé notre pays et aussi nos amis européens.

La rédaction de la chaîne alternative a fourni quotidiennement une information précise et vérifiée. Et je salue ce travail de ré-information nécessaire et exemplaire entrepris pendant plusieurs semaines dans des conditions difficiles, aléatoires. Toutes les équipes de la chaîne ont télé-travaillé avec la volonté de maintenir une mission de service public. Enfin, dans le même temps, nous avons renforcé l’analyse de l’actualité sur L’Info en continu (exclusivement sur tvlibertes.com ) et accru notre présence sur les réseaux sociaux. Cette politique a porté ses fruits puisque nous avons franchi le cap des 100 000 pages vues, chaque jour, sur le site internet de TVLibertés.

CERCLE POL VANDROMME

Avez-vous noté une évolution des audiences de vos différentes émissions au cours de cette période ?

MARTIAL BILD

Nos audiences en cumulant le nombre de vues sur toutes les plateformes, et notamment Youtube, nous ont permis de multiplier les chiffres par cinq et parfois, pour certains journaux télévisés, par huit ! Les bienfaits du Covid-19…

CERCLE POL VANDROMME

Quels sont les risques que va faire courir aux médias alternatifs la promulgation de la loi Avia votée ce 13 mai par l’Assemblée nationale ?

MARTIAL BILD

C’est un élément supplémentaire du millefeuille de lois liberticides qui étouffe la pensée française depuis plus de 50 ans. Cette loi va donner plus de pouvoir à un organisme gouvernemental auto-désigné : le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel), dont chacun peut noter le caractère partisan. On va donner plus de pouvoir aux juges qui utiliseront une loi floue, injuste et mal fagotée pour faire régner la police de la pensée. Devant la peur de puissantes amendes, Facebook a demandé à des journalistes de juger du caractère haineux de tel ou tel propos. Et c’est ainsi que des journalistes extrémistes de Libération ou du Monde font la loi, et se transforment pour TVLibertés en petits Fouquier-Tinville.

Mais rien n’arrêtera notre travail de ré-information. Pas même quelques stipendiés de la caste médiatique…

CERCLE POL VANDROMME

Quelle a été l’attitude à votre égard de vos téléspectateurs et de vos donateurs pendant ces deux mois ?

MARTIAL BILD

Les téléspectateurs ? Vraiment formidables ! Des liens nouveaux ou renforcés se sont créés. Je vois par exemple la grande complicité entre Elise Blaise, présentatrice du journal pendant le confinement mais surtout Directeur de la rédaction, et tous les amis de TVLibertés. Quant aux donateurs, ils vont être forcément sollicités car les mois que nous venons de traverser sont particulièrement durs financièrement. J’espère qu’ils seront au rendez-vous. Il en va de la survie de ce merveilleux outil porté depuis plus de six ans avec passion par le président de la chaîne, Philippe Milliau, et l’équipe qui l’entoure.

CERCLE POL VANDROMME

Comment nous, téléspectateurs, pouvons-nous vous aider ?

MARTIAL BILD

En regardant les programmes. En mettant un pouce bleu de satisfaction sur Youtube. En faisant connaitre TVLibertés. En s’abonnant à ses pages sur Youtube ou les réseaux sociaux. En visitant quotidiennement le site tvlibertes.com

Et en nous aidant à poursuivre notre marche en avant car ce que nous voulons construire, c’est un média puissant qui dépasse les frontières françaises (qui s’intéresse, par exemple, à la vie de nos voisins belges) et qui soit un contrepoids aux médias-robinets du conformisme. Tout un programme…

/ entretien réalisé le 18 mai 2020.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close